Loading...
top of page

Côte d’Ivoire : L’ ARTCI met en garde contre les prêts en ligne via « Easy cash » et autres.




Prévenir vaut mieux que guerrier. Mais L’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire ne fait pas que prévenir d’éventuelles attaques contre les données personnelles et la vie privée des populations ivoiriennes. Elle prend également des mesures nécessaires pour sécuriser l’activité de prêts en ligne, en appelant les entreprises propriétaires des plateformes « Easy cash », « Côte d’Ivoire money » et « rapide money » à se conformer. C’est ce qui ressort du communiqué signé du directeur général de l’ARTCI, Namahoua Touré Bamba, ce 08 août 2023. Les entreprises en question ont 10 jours à partir de la diffusion du communiqué.


En Côte d’Ivoire, la loi n° 2013-450 du 19 juin 2013 encadre l’activité de protection de données à caractère personnel.



L’article 5 de cette loi stipule clairement que « le traitement des données à caractère personnel est soumis à une déclaration préalable auprès de l’ Autorité de protection des données ». Et dans le cas d’espèce, c’est à L’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire qu’est dévolue cette mission. L’autorité de protection, dans son communiqué, dit n’avoir n pas délivré une autorisation de traitement de données aux trois plateformes numériques « Easy cash », « Côte d’Ivoire money » et « rapide money ». Les entreprises, pour être e règle, doivent donc saisir l’ ARTCI, qui est tenue de délivrer un récépissé en réponse, le cas échéant, par voie électronique.


Par Jean Materne Zambo


7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page